Les revues Nez ou mon parcours de passionnée de parfumerie...


J'ai toujours été passionnée de parfumerie, ce n'est pas pour rien que cela fait 21 ans que je travaille dans le métier, et cela fait 11 ans, déjà, que j'ai ouvert ma boutique.

Mais, je ne vous l'apprends pas, ou peut-être que si, lorsqu'on fait de sa passion son métier, on en perd un peu le fil, et quand en plus on est chef d'entreprise comme moi, on est vite happé par les contingences de compta, de trésorerie, de management, de gestion diverse et variée...et quand vient le temps, le soir, de fermer boutique, on passe...à autre chose !  🌹✏🍴


Ce qui m'a permis de tenir quand même "à flot" a minima cette passion, c'était de continuer à apprendre moi-même, et pas seulement de transmettre. C'est ce que j'ai pu faire en discutant avec des parfumeurs, et en l’occurrence ceux que je côtoie tous les jours en proposant leurs créations...Marc-Antoine Corticchiato, de Parfum d'Empire et Pierre Guillaume, de Parfumerie Générale. 

Dans mon parcours de passionnée, j'ai d'abord acquis mes connaissances théoriques par les bouquins de parfumerie, et j'en ai lu quelques-uns...voici une photo de ma bibliothèque d'ouvrages de parfumerie, ces livres et articles divers sont la base, le socle de mon apprentissage, et ce depuis presque 30 ans.


Puis il y a quelques mois, est sortie cette revue, Nez, ce "mook", comme on dit de nos jours, contraction de book et magazine. Un peu sur la réserve au début, parce qu'émanant du site/forum auparfum.com -je ne suis guère accro aux avis de blogueurs de forum, c'est dur à gérer ensuite à la boutique, les gens qui les lisent sont parfois réfractaires à telle ou telle note sans même la sentir...- j'ai eu l'occasion d'ouvrir le n°2 en m'occupant d'élèves en cursus parfumerie à la fac de sciences et là...j'ai craqué ! 😏
Quelle découverte, cette revue est passionnante ! Plusieurs plumes collaborent à ce magazine, c'est un gros travail fait par des blogueurs, des parfumeurs, des scientifiques, des historiens, etc...et du coup, tous les thèmes sont abordés. La chimie, de façon ludique, les classifications de parfums, des thèmes de fond comme le sexe des parfums, la littérature, et il y a même une boutique imaginaire par numéro, c'est-à-dire ce que telle ou telle personnage de roman, de film ou d'histoire pourraient porter, c'est très ludique.

Les parfumeurs interviewés (les rédacteurs savent bien sûr qui aller voir, les plus pédagogues ou les trublions du secteur) sont passionnants, et savent raconter leur art.

Et je m'étais trompée, les critiques n'engagent bien sûr que l'auteur, mais sont extrêmement bien écrites, drôles, piquantes, et donnent, une fois la lecture terminée, l'envie irrésistible de venir sentir chez Qu'importe le flacon ou ailleurs, ces parfums, nouveautés ou grands classiques de la parfumerie. Même si vous habitez loin d'une parfumerie, ces magazines sont si bien écrits que vous passerez un excellent moment en leur compagnie.


Et voilà, moi j'ai commencé ma collection, ils ont rejoint ma bibliothèque de bouquins -triés sur le volet- de parfumerie ! 😃🔖 Le N°3 vient de paraître, il est en vente à la boutique, au prix de 19,90€ (à la date de cet article), et parait tous les 6 mois (malheureusement ! ).