Vitrine pour la sortie des "Eaux de politesse", de Serge Lutens


Vous connaissiez déjà les Eaux, de Lutens ? L'eau, l'eau froide ou encore Laine de verre ? Oubliez-tout, il y a du changement dans les rangs !

Et pas qu'un peu. Le flacon, d'abord, est complètement différent. Un flacon givré (au sens propre !) sur l'arrière, carré, large d'épaules, assez lourd dans la main, et un vapo qu'on peut toujours dévisser, c'est assez rare de nos jours pour être noté.


La collection ensuite. On y retrouve des disparus, comme Fleurs de citronnier, Gris clair ou Santal blanc, que j'ai n'ai pas vu à la boutique depuis 10 ans, je suis ravie !

Les notes ont été retravaillées, vous dire le contraire serait une insulte à mon nez ! Et au vôtre, car c'est assez évident sur les notes de tête. Après, globalement, on retrouve ce qu'on connaissait, même si un peu plus "propre". Je pense aussi que lorsqu'ils auront macéré un peu, ces parfums retrouveront leur corps habituel. Je fais une exception pour l'Eau froide, que je trouve identique à elle-même.

Et il y a une nouveauté, l'Eau d'armoise. Bien amère en tête et aromatique, comme sait l'être l'armoise, qu'on reconnait aisément. Un cœur boisé et un fond tout doux, assez musqué.


Je viens de confectionner une vitrine pour leur rendre hommage. Du blanc, du transparent, du léger, du coton, de la politesse ! ;)

Prix à la date de l'article : 120 € les 100 ml d'eau de parfum.